Pour ou Contre l’e-book ?

Mes Chères Cheapies,

Voici venu le temps de l’e-book : une manière détournée d’être un addicted reader !

Nous sommes dans l’ère des nouvelles technologies où l’high-tech (entre autre) se développe chaque jour davantage.

C’est à se demander si bientôt nous n’allons pas accoucher de « robots » dits « nouveaux-nés-automatisés-et-programmés » (N.N.A.P.) ! Ca donne envie, n’est-ce pas Mes Cheapies ?!…

Cela dit, trêve de galéjades, il existe un point sur lequel les humains n’arrivent pas encore à tous se comprendre (sauf pour les N.N.A.P. qui auront cette faculté de tous vivre en « harmonie »…) : celui d’un monde informatisé.

Je m’explique !

Aujourd’hui, il existe deux groupes de personnes :

– celles qui se projettent (pas pour elles-mêmes malheureusement, car elles n’auront pas le temps de voir venir, mais plutôt pour leurs progénitures),

– celles qui vivent l’instant présent (Carpe Diem en nouvelle version) et qui profitent de ce que la vie leur offre, au jour le jour.

Personnellement, je me classe dans la deuxième catégorie.

Alors si j’en suis à vous parler de ça, c’est pour en venir (enfin !) au sujet principal de ce post qui est l’engouement des marques à sortir des e-books (livres électroniques) avec l’exemple tout récent de l’iPad d’Apple, et plus lointain du Kindle d’Amazon.

Pour ma part, je tiens à dire que je suis CONTRE l’e-book dans le sens où, pour moi, il y a déjà assez de nouveautés « mécaniques », « automatiques », « programmées », « méga-surdimensionnées » et bien sûr « informatisées » pour nous gâcher le plaisir d’un bon bouquin que l’on peut feuilleter au gré de ses envies.

Tout comme les ordinateurs (et pourtant je tiens un blog vous allez me dire, oui mais cela ne change rien) je suis restée à la bonne vieille école et je préfère encore prendre mon cahier fétiche et mon super stylo rose Minnie (DisneyLand ne me quitte plus …) pour écrire à ma guise.

Il en est de même pour mes listes de courses, mes pense-bêtes de la journée, mais aussi mon agenda ! Outlook et son calendrier : non merci, j’ai mon petit carnet où tous mes rendez-vous sont soigneusement inscrits.

Je pense aussi à un dernier exemple, celui des lettres de motivation, de résiliation ou d’abonnement : je sors systématiquement ma plus belle écriture plutôt que de « taper » sur des touches qui rendent le courrier impersonnel.

Cheapygirl_Minnie

[Pour votre information, au mois de mars prochain, se tiendra à Paris le Salon du livre où justement l’e-book sera représenté en majorité.]

Voici également l’exemple d’un auteur qui m’attire, me plaît et me fait m’évader au travers de ses récits : Marc Lévy !

Son dernier roman « La première nuit » est sorti en deux versions :

– papier (20€) aux éditions Robert Laffont,

– téléchargeable (16€) chez Sony.

Cheapygirl_ebook

Cet auteur explique qu’il reste toujours encré à nos bonnes vieilles traditions, le format papier, mais qu’aujourd’hui l’e-book lui garanti un confort supplémentaire lors de ses nombreux déplacements (un gain de place notamment).

Quelle est votre opinion, Mes Cheapies ?

Bisous, bisous

Rendez-vous sur Hellocoton !


Un commentaire sur “Pour ou Contre l’e-book ?”

  1. Aurore dit :

    steve jobs est une des pire chose en ce bas monde, un manager qui pousse en nombre ses employés au suicide… tu penses qu’il s’en fout de l’odeur du papier, exceptée celle du chèque qu’il va recevoir et qui le placera comme l’une des plus grandes fortunes ! en accord avec mes principes, je n’ai pas d’iphone, pas de mac, pas d’ipod et je n’aurai certainement pas d’e-book …
    niveau interaction avec les gens, un blog papier c’est bof ! et moi je suis bien contente que le tien soit on line…

C'est vous qui le dites !

 

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , ,